Justice for women

Isabelle Phiri

Journée marathon ce samedi. Et émouvante à plus d’un titre. Les femmes en première ligne et au centre de l’attention. Isabel Phiri, Vice Présidente du Conseil oecuménique des Eglises COE, sous tend son discours sur la justice par un récit sur son action au Malawi en 1995 lors des marches de protestantion des femmes, et montre comment le soutien du réseau oecuménique a contribué directement à faire aboutir leur revendication. Elle montre aussi la fréquente ambivalence des Eglises dans la question des violences faites aux femmes. plus tard, Omega Bula anime un moment oÙ les participants sont invité à déposer un motif de lamentation et un motif d’espoir sur une représentation du monde. Parmis la délégation suisse, le mot „indifférence“ tombe, mais aussi celui de l’initiative pour entreprises responsables .

Woman’s Panel

L’ambivalence des Eglises est encore au coeur de deux moments inoubliables. Celui d’une sud-africaine tout d’abord, racontant une scène d’harcèlement  sexuel vécu pendant cette même assemblée. Puis Najila Kassab, pasteure enfin consacrée dans son Eglise au Liban, raconte son long et patient combat pour êtrre reconnue. Que de résilience! Que de souffrances endurées dans l’Eglise, causée par l’Eglise et ses responsables. Avec des mots choisis, un peu d‘ humour et beaucoup de compassion, la force des „faibles“ éclate aux yeux de tous. Une leçon de vie pour chacun.

pièce de théâtre
Pièce de théâtre

En début de soirée encore, une pièce de théâtre réalisée par des membres de l’Assemblée retrace le parcours émotionnel de l’espoir pour la justice et la paix, trompé et manipulé, mais qui reste intact malgré les épreuves.

Notre table

Schreibe einen Kommentar

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind mit * markiert.